•    Cela fait dix ans que Laura Blacklock est journaliste à Londres pour une revue basée sur le tourisme et les voyages. Un job qu'elle adore mais dans lequel elle a un peu l'impression de végéter. Aussi lorsqu'une superbe opportunité se présente à elle, elle n'hésite pas un instant. On lui propose de couvrir l'inauguration d'un bateau de luxe, l'Aurora Borealis, construit pour emmener en croisière des gens fortunés autour des pays scandinaves. Une semaine tout frais payés dans une des dix cabines que compte l'embarcation. En échange d'un article élogieux sur ce périple dans son magazine. 

       Le début du séjour est d'ailleurs à la hauteur de ses attentes. La cabine est prodigieuse, les invités fascinants, le spa, la restauration et le service hors normes. 

       Mais le voyage tourne vite au cauchemar pour Laura lorsqu'elle est témoin d'un meurtre. Réveillée en pleine nuit par une insomnie, elle entend la jeune femme résidente de la cabine voisine être jetée par dessus bord, des traces de sang souillant le petit balcon collé au sien. Il est trois heures du matin, et elle se demande si elle n'a pas rêvé ! D'autant qu'après avoir alerté le responsable de la sécurité, elle constate avec lui que la cabine n°10 est vide, qu'aucunes traces de sang ou de vie n'y subsistent, comme si elle n'avait jamais été occupée. 

       Le lendemain matin, on lui annonce que personne n'est manquant parmi les voyageurs et que cette cabine n'a jamais été attribuée. 

       Mais Laura s'obstine à connaître le fin mot de l'histoire. Et quand on lui laisse sur son passage un message menaçant, "arrête de fouiller", et qu'on lui subtilise son téléphone, elle n'a plus aucun doute. Un assassin est bel et bien présent à bord !

    (Livre disponible chez Pocket au prix de 8,20 euros)


  •    Mais quel est cet individu, qui, au coeur de Londres, s'en prend à des enfants ? Et pas n'importe lesquels d'ailleurs ! Des petits qui ont pour point commun d'être nés chacun avec un handicap important. Des déformations osseuses qui empoisonnent leur jeune existence depuis le premier jour. 

       Grace est venue au monde avec un squelette lui imposant deux côtes supplémentaires. Clara avec des mains auxquelles manquent les trois doigts centraux, les faisant ressembler à des pinces de crabe. Quant à Jakey, il a développé une maladie très rare. Celle de l'homme de pierre : des os en plus qui poussent dans tous les sens et l'enferment dans un second squelette, pour laquelle il n'existe pas de traitement. 

       Tous les trois ont été kidnappés et le temps presse pour la police et l'inspecteur Etta Fitzroy, chargée de l'enquête. Elle soupçonne que ces enlèvements sont l'oeuvre d'un collectionneur. D'un genre un peu particulier. Où les os déformés représentent la quête et les malformations rares un trésor inestimable. Un collectionneur qui laisse une signature sur le lieu de ses méfaits. Des squelettes de lapins et des messages énigmatiques dont le sens est difficile à déchiffrer.  

       Etta, qui a eu la douleur de perdre un enfant mort-né, fait de la traque de cet individu une affaire personnelle. Lorsqu'elle retrouve sur le siège arrière de sa voiture, le squelette d'un petit mammifère que le collectionneur a déposé là à son intention, elle se jure d'avoir sa peau coûte que coûte.

    (Livre disponible chez Le Livre de Poche au prix de 8,70 euros)  


  •    Noah a fait une énorme connerie. Qui a bouleversé le cours de son existence. Il y a douze ans, alors qu'il était policier dans la petite ville de 20 000 habitants d'Acacia Pines, aux Etats-Unis, il a enlevé, séquestré, tabassé et collé une balle dans la jambe d'un suspect pour le faire avouer. Dans une affaire de disparition. Celle de la petite Alyssa Stone, sept ans. Celui-ci a finalement révélé le lieu où se trouvait l'enfant. Alyssa a été secourue, mais Noah y a laissé sa carrière et son mariage. Pour éviter des sanctions pouvant aller jusqu'à la prison, il a été sommé de démissionner et de quitter la ville. Maggie, son épouse, ne l'a pas suivi. Fin de l'histoire. 

       Aujourd'hui, à 1500 kilomètres de là, il a refait sa vie. Propriétaire d'un bar, il partage son temps entre son boulot, quelques aventures éphémères, et son chat Lego. 

       Aussi est-il surpris de recevoir un coup de fil de Maggie après dix années de silence. Elle lui apprend qu'Alyssa, devenue entre-temps une jeune femme de dix-neuf ans, a de nouveau disparu. Et que son père, prêtre de la paroisse, s'en inquiète. Malade, en phase terminale d'un cancer, il sait qu'elle ne l'aurait jamais abandonné au vu de son état. 

       Noah, qui a fait à Alyssa la promesse d'être toujours là pour la protéger, décide donc de revenir à Acacia Pines. Juste le temps de régler cette affaire. Sans l'intention de s'y éterniser. Mais ce retour est loin d'être du goût de certains qui en profitent pour régler de vieux contentieux avec lui. Et il doit constamment faire attention où il met les pieds. Au delà du fait que pour pas mal de monde, Alyssa est partie de son plein gré, incapable de supporter la lente agonie de son père. 

       Cependant, Noah s'obstine à penser que cette fuite n'est pas du tout volontaire. Et il découvre que la disparition d'Alyssa en cache beaucoup d'autres...

    (Livre disponible chez Sonatine au prix de 22 euros)


  •    Résoudre les sept affaires non résolues les plus célèbres de France, voilà l'objectif que s'est fixé Enzo MacLeod. Enquêteur indépendant, ancien médecin légiste, il compte déjà quatre succès à son actif. Loin de se reposer sur ses lauriers, le voilà reparti sur les routes pour sa cinquième affaire. En direction du petit village de Saint-Pierre, en périphérie de Thiers, dans le Puy de Dôme. Où, il y a sept ans, le grand chef Marc Fraysse a été retrouvé assassiné, une balle dans la tête, en pleine montagne sur le parcours de son jogging quotidien. 

       Un séisme à l'époque. Enfant du pays, parti de rien, devenu par son travail et son talent un des rares chefs trois étoiles du guide Michelin, Fraysse était très apprécié des habitants. Qui louaient sa simplicité et sa proximité. Et même si son hôtel-restaurant lui a survécu grâce à son épouse, son frère et son second de cuisine, les choses n'ont plus jamais été comme avant. 

       Mais malgré ce portrait enchanteur et les louanges reçues par Marc Fraysse tout au long de sa vie, Enzo découvre très vite un homme à la personnalité obscure. Qui s'adonnait avec frénésie aux paris hippiques au point de s'endetter à hauteur d'un million d'euros auprès d'un bookmaker parisien. N'hésitant pas pour combler son addiction à hypothéquer son établissement. Il fréquentait également une maîtresse sous le nez de son épouse et ses rapports avec son frère étaient souvent conflictuels. Surtout, il était terrorisé à l'idée de perdre sa troisième étoile et d'être déclassé. 

       Le plus difficile pour Enzo dans la résolution de cette affaire ? La loi du silence qui semble avoir anesthésié le lieu et les personnes. Au point de le faire sérieusement douter, cette fois, de sortir vainqueur de son match avec le passé.

    (Livre disponible chez Rouergue au prix de 21 euros)


  •     C'est un endroit qui s'appelle le cachot. Un lieu bien connu de certains noctambules de la ville de Southampton, en Angleterre. De celles et ceux qui aiment s'adonner à des jeux sexuels poussés, basés sur la domination et la soumission. Un temple branché du sadomasochisme qui entre bien malgré lui dans le feu de l'actualité. Car on vient d'y retrouver un corps sans vie. Celui d'un homme mort après une séance qui semble à priori avoir mal tourné. Un décès accidentel comme il en arrive parfois. 

       Mais il faut vite se rendre à l'évidence. On a affaire à un meurtre. La victime, morte d'asphyxie, a été bâillonnée, ligotée, puis attachée à une chaise, le visage entièrement recouvert de scotch, une paire de ciseaux déposée à ses pieds. Une mise en scène qui ne laisse planer aucun doute. 

       C'est le commandant Helen Grace qui est chargée de l'enquête. Et lorsqu'on lui communique l'identité de la victime, elle n'en croit pas ses oreilles. C'est Jack Elder, son ex-dominateur, devenu avec le temps un ami. Helen, qui a eu une enfance difficile, utilise parfois certaines pratiques du sadomasochisme comme thérapie. Bien entendu, il est évident que personne dans sa vie professionnelle comme personnelle n'est au courant de ces déviances. Qu'elle ne peut donc dévoiler au grand jour ses relations avec le défunt. 

       Lorsque l'assassin frappe à nouveau et que cette seconde victime est également une de ses connaissances, la stupeur s'empare d'elle. Partie au départ sur la piste d'un meurtrier désirant se venger du milieu sadomasochiste, elle se demande désormais, si, au final, ce n'est pas elle qui à travers ces meurtres est visée ?

    (Livre disponible chez 10/18 au prix de 8,40 euros)






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires